chien

  • En route pour Compostelle!

    Ça y est! Nous voila en route pour Saint Jacques de Compostelle.

    Cosmos et moi sommes partis de Gevrey-Chambertin en Bourgogne. Équipés chacun de notre sac à dos, on peut dire que notre duo ne passe pas inaperçu!

    Depart compostelleUne telle expédition se prépare. C'est pourquoi, j'aimerais vous parler de l'importance de l'éducation canine et de sa complémentarité avec la communication animale.

    La communication animale permet de connaître leurs besoins, leurs sensations. Elle nous facilite la compréhension de leurs comportements et nous offre un regard sur nos vies.

    Sur le chemin de Compostelle, cette connexion m'est d'une grande aide pour demander à Cosmos comment il va, s'il a envie de faire l'étape du jour, ou s'il préfère se reposer. Elle me guide pour "scanner" son corps et faire un soin énergétique si besoin. Mais surtout, je ne suis pas seule. Comme nous pouvons discuter de tout, nous sommes encore plus complices. Je suis toujours surprise quand j'entends les personnes me demander si je fais le chemin seule. Je leur répond souvent avec étonnement "et bien non! je marche avec mon chien"

    L'éducation canine, elle, permet à votre animal d'apprendre les codes de vie dans la société humaine. Cela lui donne les repères pour s'adapter au mieux à nos modes de vie.

    Nos règles sociales ne sont pas instinctives, ni pour nos animaux, ni pour nous. 

    Cheminer des mois sur le chemin de Saint Jacques nous expose à diverses situations. En bord de route ou en ville, la marche en laisse doit être acquise. Face aux chiens agressifs, il nous faut avoir la bonne attitude. La plupart du temps Cosmos explore librement le sentier car il a appris à revenir vers moi dès que je l'appelle. S'il devait rester en laisse en permanence, notre périple n'aurait aucun intérêt pour lui. Il est aussi important qu'il sache rester tranquille devant une épicerie pour que je puisse faire le ravitaillement. Nous avons même obtenu un hébergement où les chiens sont normalement interdits grâce à la gérante d'un café qui s'est portée garante du comportement exemplaire de Cosmos!

    L'éducation permet à Cosmos de savoir de façon efficace et claire ce que je demande et donc d'y répondre rapidement. Quand cette éducation est basée sur le jeu et les félicitations, les chiens sont enthousiastes et aiment nous faire plaisir. Je préfère utiliser le mot "demande" plutôt que le mot "ordre" car je n'utilise pas de "punition" en cas de refus. Je prends juste le temps d'écouter pourquoi il n'obtempère pas et je continue de lui rendre agréable et amusant l'écoute des consignes. Cosmos sait que plus il est réactif à mes demandes et plus il peut avoir de liberté car sa sécurité est assurée.

    Pour les personnes qui parcourent le chemin de Saint Jacques avec leur chien beaucoup d'abandons sont dus au fait que le chien est épuisé ou blessé. Je compte beaucoup sur la communication animale et l'éducation pour nous éviter accident, blessure grave ou épuisement. Nous prenons donc notre temps et ne forçons pas en cas de signe de fatigue. Chaque jour est une belle ballade dans un endroit inconnu à la rencontre de nouvelles personnes.

    Pour voir plus de photos de notre périple entre Gevrey-Chambertin et Nevers cliquez sur [lire la suite]

    Lire la suite

  • Premier vol pour L'ile de La Réunion

    Très important: Les réponses données par Cosmos dans cet extrait ne sont valable que pour lui et que au moment où nous avons fait la communication. Un autre animale aurait eu une réponse différente en fonction du contexte et de ses besoins. Il est donc important de demander son avis à chaque animal et à chaque fois (Même si la situation se renouvelle pour l'animal quelques semaines plus tard, il a le droit de changer d'avis). Aucunes généralités sur les besoins des animaux de compagnie ne peuvent être faites.


    Notre première grande aventure s'est déroulée en décembre 2020.

    Pour la première fois, Cosmos, qui n'avait pas encore un an, allait prendre l'avion. Et pour une première ça n'a pas été un tout petit vol de rien du tout car pour aller à l'île de La Réunion il faut compter environ 11h de vol.

    C'était difficile pour moi d'envisager de lui faire passer autant d'heures dans une cage dans le compartiment isolé d'un avion. J'avais peur que l'expérience soit traumatisante pour lui. Avant de reserver nos billets je lui ai donc expliqué grace à la communication animale toutes les étapes du trajet afin qu'il puisse choisir de m'accompagner ou non en ayant tous les éléments. Je lui ai egalement expliqué la solution de garde que j'envisageais s'il souhaitait rester tranquillement en métropole.

    Il a tout d'abord demandé pourquoi je voulais faire ce voyage, quelles étaient mes motivations profondes. Cela m'a permis de me recentrer sur mon "élan du coeur" à retrouver mon "chez moi" et de mettre de côté les difficultés d'organisation pour voyager avec un chien.

    Puis je lui ai demandé ce qu'il voulait faire:

    - Tu prends les choses à l'envers, la question n'est pas de savoir si je reste ou si je viens avec toi malgré l'avion. La question est: est-ce que tu veux que je viennes avec toi? Comment vois tu les choses si je viens avec toi?

    - Est-ce que tu veux dire que ta venue dépend de mon point de vue?

    - Bien sûre! sache que tout, absolument tout, dépend de ton point de vue! Est-ce que ma venue sera joyeuse ou une contrainte supplémentaire? C'est à toi de choisir comment tu vois les choses.

    - J'ai envie que tu viennes et en même temps ça me semble difficile.

    - Alors choisis de penser que ça sera facile! Il ajoute avec joie et une grande léchouille: Tu n'as pas encore compris que j'adore voyager? j'aime découvrir, explorer et surtout j'aime être avec toi!

    Suite à cet échange, j'ai arrêté de me concentrer sur les contraintes et j'ai entrepris les démarches une à une pour que l'on puisse voyager ensemble et lui assurer un maximum de confort.

    Puis, nous avons eu une discussion avant le départ où je lui ai décrit chaque étape à l'aéroport puis dans l'avion.

    Résultat: il était très à l'aise au milieu de l'aéroport bondé et des files d'attentes anarchiques. Il a sympathisé avec plusieurs voyageurs et aidé quelques enfants à trouver le temps moins long. Puis il a attendu sereinement le moment où nous allions prendre des chemins différents avant d'embarquer.

    Après l'avoir déposé pour qu'il soit emmené en soute, la communication animale m'a permise de rester en lien avec lui.

    Cosmos sur tarmacImg 20201218 143928

    Un fois dans l'avion je le prévenais des bruits à venir: décollage, rentrée du train d'atterrissage, turbulences...Cela m'a beaucoup rassuré qu'il puisse me dire qu'il était bien installé et serein. Nous avons donc dormi sur nos deux oreilles.

    A l'arrivée, nos échanges ont repris et l'impatience de nous retrouver était grande. Heureusement, les compagnies déchargent les animaux avant les bagages!

    Une personne qui attendait elle aussi son chien me confiait à quel point elle était inquiète car son chien avait déjà fait un trajet plus court en avion et il était arrivé terrorisé et totalement souillé.

    Heureusement, cette fois,cela semblait s'être mieux passé pour lui, il était joyeux de retrouver ses humains.

    J'ai retrouvé Cosmos, plein d'entrain, prêt à découvrir La Réunion! Sa cage était totalement propre, même pas un petit pipi d'appréhension!

    Nous nous sommes dépêché de sortir de l'aéroport et nous avons commencé à profiter d'être dans cette île merveilleuse...ensemble!

    Les grands trajets, ainsi que les déménagements ne sont pas des expériences anodines pour nos animaux. La communication animale permet de leur demander ce qu'ils en pensent et aussi de les préparer afin qu'ils puissent le vivre sereinement.

    Pour voir plus de photos de la Réunion cliquez sur [lire la suite]

    Lire la suite

×